Le stratagème sudiste tire à sa fin. Le rapatriement des troupes est imminent.

Le calme avant la tempête des gradients

C’est comme le premier jour du secondaire : tu es nerveux, tu as hâte, tu as peur, tu ne connais personne, tu te fais intimider, tu ne veux plus y retourner, tu découvres ton corps … !
Les Alpes, c’est un peu tout ça. Véritable roller coaster du speedometer émotionnel.

Au menu aujourd’hui :
Jaun Pass 1509m | Grosse Scheidegg pass 1962m | Grimselpass 2165m | Furkapass 2436m | Oberalp pass 2044m échelonnés sur près de 300kms.

Grosse Scheidegg pass offre un spectacle grandiose

Se faire esclave du gradient, basculant vers le précipice, prenant chaque virage comme le dernier, laissant le risque guider le destin.

Le parcours ingénieux du CP2 sur Grindelwald : Grosse Scheidegg + Grimselpass + Furkpass triologie assurant 3700m de gain d’altitude en l’espace de 70km. Équivalent à 70km @ 5% de pente moyenne. Le tryptique de 5h à piocher dans le grandiose s’amorce sur les pentes du Grosse Scheidegg offrant des gradients de 10% sur 5kms. La vitesse avoisine la marche, certains trouvent le moyen d’aller encore plus lentement, véritable démonstration d’équilibriste (Cirque du Soleil).

Géants sur fond de #teamgris

La descente offre un tarmac médiéval offrant l’occasion de jouer à mon père est plus fort que le tien avec les bus jaunes qui font la navette entre l’impossible. Chaque centimètre carré de bitume leur appartient, si bien que la descente se fait entre bitume, roche et gazon … incapable de venir à bout de leur veto.

La vallée offre répit et pizza. Les géants monitorent la progression des cyclistes en déroute sur les pentes, pris dans une histoire sans fin. Du Grimselpass au Furkapass, les instants d’éternité se succèdent à lever le nez et à apercevoir le moment de bascule vers la vallée. Le théâtre alpin est d’une beauté sans nom, les nuages avalant les cimes enneigés.

Photo 2016-08-11, 16 56 43

Grimselpass

Bilan journalier sur Thusis. Faire reset et tout recommencer demain.

CP2 : 3 :11 :0
290.5 km 12H30 23.2km/h 5718m


2 Comments

  • Quelle aventure, et quel récit ! Après t’avoir croisé juste avant ton départ, et t’avoir suivi « à la trace », c’est super d’avoir (une partie) de tes sentiments sur ce long périple.
    Une grande expérience qui change la façon de voir les choses …

  • Isabelle Gauthier août 16, 2016 at 1:08

    C’est grandiose, tellement impressionnant, comme une autre planète !
    Merci Geoffroy, j’aime vraiment te lire!!

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *